Aller au contenu

Le mot du Père Charles Mallard

Au moment de quitter notre paroisse, je rends grâces pour ces années passées parmi vous et j’espère que le Seigneur aura accordé par mon ministère autant de bénédictions que j’en ai moi-même reçues. J’ai cherché à être à votre service pour déployer les dons que Dieu a semés au Mourillon. Les nombreux atouts n’excluent pas les défis de toute aventure humaine et spirituelle.

La paroisse permet de faire l’expérience de la communion : au-delà des diversités d’âge, de situations ou d’histoire, elle a une véritable unité et une réelle cohérence ; pourtant il faut veiller à laisser une place à l’autre et s’intéresser non seulement à ses amis mais aussi à ses voisins. La paroisse a aussi développé une tradition de service, un esprit d’adoration et une sensibilité à l’évangélisation, ce sont des trésors qui méritent d’être préservés en y participant. Enfin, la mobilité d’un grand nombre oblige à se rappeler que rien n’est jamais définitif : il ne s’agit pas tant de s’installer dans des situations que d’entretenir la qualité de nos relations par l’implication personnelle et l’engagement. Ne comptons pas sur les autres pour faire ce que Dieu attend de nous.

J’ai essayé de vous accompagner dans ces défis. Il faut maintenant laisser la place à un autre puisque tout repose sur le Christ et non pas sur la personne du prêtre. Je rends grâce pour la générosité de ceux qui m’ont aidé et pour la miséricorde de ceux qui m’ont supporté. Je me confie à vos prières comme je vous assure des miennes.

Charles Mallard +

HORAIRES

PRIER

AGENDA

PARTICIPER & AIDER

Faire défiler vers le haut